Billets d'Opéra à Rome

Teatro dell'Opera di Roma


III (Poltrone di Platea), € 187



L'Elixir d'amour, Opéra de G. Donizetti

L'Elixir d'amour, Opéra de G. Donizetti

Un opéra-comique en deux actes, avec musique de Gaetano Donizetti sur un livret italien de Felice Romani, lui même tiré du livret d'Eugène Scribe pour l'opéra Le philtre (1831) de Daniel François Esprit Auber.

L'Elixir d'amour - représenté ici au Teatro Costanzi (Théâtre de l’Opéra de Rome) - a été crée le 12 mai 1832 au Teatro della Canobbiana à Milan, où il reçut un grand succès. Il a été le premier grand succès de Donizetti dans le genre de l'opéra-bouffe.

L'Elixir d'amour, qui a été composé en seulement deux semaines, a connu un succès durable et est aujourd'hui l'un des opéras de Donizetti le plus fréquemment joué dans le monde. Il comprend l'un des airs les plus connus dans le monde de l'opéra, «Una furtiva lacrima» (une larme furtive), qui a été chanté par les plus grands ténors du monde (Enrico Caruso, Mario Lanza, Luciano Pavarotti, Placido Domingo et Juan Diego Flórez, pour n'en citer que quelques-uns).

Cet opéra, avec l'air précité en particulier, se distingue dans la tradition italienne du bel canto, où la beauté de la voix est la principale priorité, le tout allie à la technique et l'agilité des chanteurs qui mettent en exergue la beauté des mélodies. En effet, les mélodies de L'Elixir d'amour - simples et populaires – ont enchanté tout de suite le public dès la première de l'opéra, tout comme les différents personnages avec leurs caractères bien définis (un villageois naïf, une femme riche et capricieuse, un commerçant ambulant sournois, un sergent prétentieux...).

L'action se déroule dans un village italien au début du 19ème siècle, et tourne autour de Nemorino, un paysan timide et naïf, amoureux de la riche Adina. Pour la séduire, il utilise un "élixir d'amour", mais qui se trouve être en réalité, un faux philtre d'amour.




image Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma