Billets d'Opéra à Rome

Teatro dell'Opera di Roma


III (Poltrone di Platea), € 187



Aïda, Opéra de G. Verdi

Aïda, Opéra de G. Verdi

Le Teatro Costanzi (Teatro dell’Opera di Roma) vous invite au plaisir d'assister à l'un des opéras les plus représentés dans le monde qui se trouve être également l'un des plus célèbres opéras de Giuseppe Verdi : Aïda.

Il s'agit d'un opéra en quatre actes, sur un livret italien d'Antonio Ghislanzoni. Il s'inspire de l'histoire de l'égyptologue français Auguste Mariette suggérée au librettiste et directeur d'opéra Camille du Locle.

Ismail Pasha, Khédive d'Egypte, demande à Verdi d'écrire Aïda car il souhaite un opéra sur un thème égyptien pour l'inauguration du canal de Suez et pour la première du nouvel Opéra. En effet, la construction de l'Opéra Khédival du Caire fait également partie des célébrations. Cependant, Aïda n'étant pas terminé à temps pour l'inauguration du canal en novembre 1869, Rigoletto y est représenté. Aïda obtient finalement un immense succès le 24 décembre 1871 à l'Opéra ci-dessus mentionné. Après quelques modifications, notamment l'ajout de la célèbre aria pour soprano O patria mia, Verdi crée ce qui est aujourd'hui considéré comme la version définitive d'Aïda – qui fut également un triomphe – au Teatro alla Scala de Milan le 8 février 1872.

Magnifique opéra, il est considéré comme un grand opéra, dont la création fut grandiose. Il faut noter que, pour cette première, la couronne d'Amneris était en or massif et les armes de Radamès en argent. Pour Aïda, Verdi exploite toute son expérience, révélant ses origines bel canto ainsi que le style des grands opéras mis en œuvre dans les deux opéras qu'il écrit juste avant : Don Carlos et Macbeth. Il nous donne également une chance d'apprécier sa profonde connaissance du théâtre et de la psychologie humaine. D'un point de vue musical, les moments forts sont l'aria pour ténor Celeste Aida, forma divina, ainsi que le chœur Gloria all’Egitto.

L'action se déroule dans l'Egypte antique et raconte l'histoire de la princesse éthiopienne Aïda qui, faite prisonnière, est emmenée en Egypte comme esclave. Amneris, une princesse égyptienne, aime Radamès, Capitaine de l'armée égyptienne. Mais ce dernier tombe amoureux d'Aïda, ce qui complique tout…




image Silvia Lelli / Teatro dell’Opera di Roma