Billets d'Opéra à Rome

Teatro dell'Opera di Roma


I (Palchi centrali plt 1-2 Ord avanti), € 204
II (Poltronissime di Platea), € 192
IV (Palchi Centrali plt 1-2 ord dietro), € 180
III (Poltrone di Platea), € 180
V (Palchi Laterali plt 1 Ord avanti), € 156



The Rake’s Progress, Opéra de I. Stravinsky

The Rake’s Progress, Opéra de I. Stravinsky

Quand Igor Stravinsky contempla la demi-douzaine de gravures et peintures du XVIIIe siècle de William Hogarth, une idée diaboliquement bonne lui vint à l’esprit : un opéra racontant l’histoire d'un homme ordinaire que le Diable lui-même entraîne sur la voie du péché, de la débauche et finalement de la démence. Voilà en quelques mots la base de The Rake’s Progress (La Carrière du Libertin). Stravinsky écrit rapidement sa composition, dont la première au Teatro La Fenice de Venise le 11 septembre 1951 remporte un franc succès. Son début américain, produit par nul autre que George Balanchine, suit en 1953 au fameux Metropolitan Opera. L’Opéra de Rome fait revivre The Rake’s Progress pour célébrer le génie diabolique de Stravinsky.

Pour faire vivre les œuvres d’art évocatrices de Hogarth sur la scène lyrique, Stravinsky se tourne vers les poètes contemporains W.H. Auden et Chester Kallman. Leurs rimes et métaphores s’avèrent convenir à merveille à la partition énergique du compositeur. Guettez les impressionnantes arias Come, master, observe the host of mankind, I burn! I freeze, No word from Tom ou Love Too Frequently Betrayed qui couvrent toute la palette d’émotions afin de fournir une construction de personnage soigneusement élaborée, de la préfiguration et une excellente dramaturgie.

Le protagoniste de The Rake’s Progress est Tom Rakewell, un homme sans souci qui quitte sa fiancée Anne Trulove pour partir faire la fête aux quatre coins de Londres. À chaque fois, Tom est encouragé par Nick Shadow. À l’insu de tous, Shadow est en réalité le Diable en personne. Alors que les aventures de Tom et Nick dégénèrent, la vérité est révélée et l’âme de Tom devient une monnaie d’échange lors d’une partie de cartes. Comment se terminera la chute dépravée de M. Rakewell ? Anne Trulove trouvera-t-elle en elle la force de lui pardonner et de le sortir de ce bourbier infernal ? Vous trouverez les réponses dans The Rake’s Progress, l’envoûtant opéra de Stravinsky sur la scène du Teatro Costanzi. Rendez-vous à Rome pour une représentation remplie à la fois de rencontres fantastiques, de divertissement démoniaque et de musique et poésie néoclassiques divines.




image Opéra de Rome / Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma