Billets d'Opéra à Rome




    I Capuleti e i Montecchi, Opéra de V. Bellini

    I Capuleti e i Montecchi, Opéra de V. Bellini

    Grâce à la pièce de théâtre immortelle de William Shakespeare, le monde entier connaît l’amour tragique entre Roméo et Juliette. Avant que la version du Barde ne la popularise à travers le globe, l’histoire des deux jeunes romantiques désespérés était déjà bien connue en Italie et faisait l’objet de nombreuses adaptations. L’une de ces interprétations théâtrales les plus célèbres, Giulietta e Romeo de Luigi Scevola, remonte à 1818. Elle sert d’inspiration à Vincenzo Bellini pour composer son opéra très populaire, I Capuleti e i Montecchi (Les Capulets et les Montaigus) créé à La Fenice de Venise le 11 mars 1830. Le Teatro Costanzi de Rome fait à présent revivre l’œuvre qui a vraiment bâti la réputation de Bellini.

    Le succès d’I Capuleti e i Montecchi survient à un moment crucial pour le compositeur italien alors en difficulté. Ses œuvres scéniques précédentes avaient en effet échoué sur le plan commercial et de la critique, l’hiver vénitien était extraordinairement rude et Bellini et son librettiste Felice Romani étaient engagés dans une course contre la montre pour terminer le projet. Malgré ces divers facteurs contraignants et difficultés, Bellini parvient finalement à connaître la gloire. La partition se démarque par son émotivité et son style distinct qui complètent à merveille l’intrigue déchirante.

    I Capuleti e i Montecchi présente l’histoire légendaire de Romeo et Giulietta, mais change le contexte par rapport à la version shakespearienne. Les factions rivales ne sont pas des familles, mais les guelfes et les gibelins, deux fervents opposants politiques de Vérone. Alors que la romance interdite commence à fleurir, les fiançailles de Giulietta à Tebaldo et l’intensification des affrontements entre les deux partis mènent l’argument à un point critique spectaculaire. La partition de Bellini joue un rôle actif dans la montée de la tension et du suspense qui entourent le mélange explosif de l’intrigue politique et des affaires de cœur. Doux et mélodique à certains moments, le paysage sonore peut rapidement passer à un crescendo grandiloquent, laissant les spectateurs s’agripper au bord de leur siège. L’Opéra de Rome fait revivre ce véritable classique italien.




    image Opéra de Rome / Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma